Un des plus ancien portable, le parapluie se décline aujourd’hui en plusieurs catégories : PVC ou tissu, droit ou courbe, et bien sur, dans toutes les dimensions. Certains permettent de les raccorder les uns aux autres pour créer toute une architecture de stand avec réserve:

BSPR

Comment choisir son stand parapluie ?

Même si aujourd’hui, il existe des murs d’image plus légers et plus rapides à monter, le stand parapluie conserve une clientèle qui souhaite profiter de son aspect plus massif qui occupe bien l’espace.
Le stand parapluie est, à l’origine, équipé de visuels en papier plastifié avec un film d’une épaisseur de 220 microns recto et un occultant de 125 microns à l’arrière. Cette plastification est grainée et anti graffiti. L’épaisseur d’environ 400 microns offre de la souplesse et les différents lés s’adaptent facilement à la structure et offre une tenue parfaite.
Avec le temps, les standistes ont utilisé du PVC imprimé directement, mais le résultat est souvent imparfait.
Commercialement, la problématique reste la même qu’avec les roll ‘up. Tous les stands parapluies ne se valent pas et les vendeurs doivent informer la clientèle de toutes les possibilités. Par exemple, un stand parapluie qui doit prendre l’avion doit être le plus léger possible. Ainsi, un parapluie sans barres magnétiques sera plus cher à l’achat mais sera rentabilisé par les frais de port aériens. Le client final profite alors d’un outil haut de gamme qui se monte en une minute pour un budget moindre que s’il avait acheté un stand chinois de bas de gamme sans aucune traçabilité.
Depuis sa sortie, le stand parapluie tissu connaît un fort succès. Ceci est du au fait qu’il se déploie instantanément car le visuel reste accroché à la structure quand il est rangé dans son sac à roulettes:

hop up sac ouvert

Il est aussi beaucoup moins lourd.  Seulement droit dans un premier temps, il est maintenant disponible en version courbe.